Des réflexions sur la diversification et sur l’attention que vous devriez accorder à vos publics

Assurer une plus grande diversité dans les arts, à la fois dans la production d’œuvres et la participation du public à des activités culturelles, demeure un enjeu un peu partout en Occident, comme le démontre les deux textes suivants :

  • Le directeur artistique et codirecteur général du Théâtre de Quat’Sous, Olivier Keimed, affirme ce qui suit dans le numéro 163 de la revue de théâtre Jeu : « Si tu ne colores pas la scène, tu ne coloreras pas la salle. Dans les cégeps et les écoles, la diversité est là, bien visible. (…) Je suis convaincu que cela doit commencer par la scène. Ça ne me tente pas de convier les communautés culturelles à voir un spectacle qui ne les concerne pas. Sans tomber dans l’identification, on a quand même besoin d’avoir par moments des personnages ou des actes dans lesquels on peut se projeter. (…) Comme directeur artistique, mon devoir est de veiller à ce que les metteurs en scène n’écartent pas la possibilité de confier des rôles à des interprètes de la diversité. Si je laisse aller les choses, en ne m’en mêlant pas, je risque d’avoir des saisons blanc de blanc… »
  • L’experte américaine en développement et en diversification des publics, Donna Walker-Kuhne, participait récemment à une conférence internationale sur le sujet en Nouvelle-Zélande. Elle a été touchée particulièrement par l’intervention du directeur de la diversité du Conseil des arts de l’Angleterre, Abid Hussain. « Abid a soulevé un point important auquel les travailleurs culturels devraient songer et s’apprêter à répondre si nous voulons que nos organisations et nos institutions survivent et s’épanouissent à l’avenir, a-t-elle écrit. Il a demandé quelle est la pertinence des œuvres que vous présentez et produisez présentement pour vos publics acquis et pour les publics que vous aimeriez courtiser ? L’accent est mis bien souvent sur les publics acquis ou traditionnels. Nous devrions songer plutôt à l’avenir. Il est important de présenter des œuvres de telle façon à pouvoir cultiver à l’avenir de nouvelles générations de publics. »

Par ailleurs, peut-être serez-vous impressionnés et inspirés par cette politique de service à la clientèle d’une chaîne de restauration rapide qui vient de s’établir chez moi, à Sudbury (ON) :

À titre de client, vous êtes notre visiteur le plus important. Vous ne comptez pas sur nous. Nous comptons sur vous. Vous n’êtes pas un étranger. Vous faites partie de notre entreprise. Nous ne vous rendons pas service en vous servant. C’est vous qui nous accordez une faveur en nous donnant l’occasion de vous accueillir.

Ces trois interventions nous obligent à percevoir nos clientèles différemment, dans un contexte où nos sociétés sont de plus en plus diversifiées et que bien des organisations artistiques desservent souvent les mêmes publics à répétition. Il y a aussi la notion que nos clients sont essentiels à notre succès et qu’il faut leur accorder une attention particulière.

Developpez votre auditoire

Partagez ce billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>