Comment réagir lorsque les gens vous disent qu’ils n’ont pas le temps de consommer vos produits

Dites-moi si on vous a déjà adressé les paroles suivantes :

Merci pour ton invitation, mais je n’ai malheureusement pas le temps d’assister à ton événement ou de consommer ton produit.

Comme le confirmait une étude américaine récente sur les motivations et les obstacles à la fréquentation des arts (vous en trouverez une analyse en français ici), le «manque de temps» est sans doute la première raison que les gens évoquent pour décliner vos offres.

Selon la consultante, chercheuse et enseignante en gestion des art et en développement de publics, Sara Lenonard (dont j’ai déjà évoqué les travaux ici), cette excuse devrait préoccuper le milieu des arts. Elle soulignait dans un billet récent que cette justification peut cacher d’autres empêchements à la participation de certains publics aux arts.

Pour remédier à cette situation, Mme Leonard recommande aux organismes artistiques de se renseigner sur les intérêts de ces personnes afin de leur offrir des activités dignes de leur temps. Elle propose trois étapes pour y parvenir :

  1. Renseignez-vous sur les motivations des gens que vous voulez rejoindre et proposez-leur des expériences qui les intéresseront. Tissez des liens entre vos activités, vos produits et leurs intérêts.
  2. Souvenez-vous que vous ne cherchez pas à promouvoir la consommation des arts en général, mais plutôt la consommation de vos activités ou de vos produits en particulier. Songez aux raisons pour lesquelles les gens devraient investir de leur temps avec vous. La formulation de ces arguments et l’obtention de réponses nécessiteront un renforcement de vos rapports avec ces publics que vous visez.
  3. Soyez attentifs à ce que les gens vous racontent. Lorsqu’ils évoquent le manque de temps, questionnez-les davantage. D’autres obstacles peuvent se cacher derrière cette excuse, tels que le manque d’accès à votre lieu ou à vos produits, le sentiment que votre activité ou votre produit n’est pas pour eux, une crainte de ne pas être à leur place en votre compagnie.

Selon Mme Leonard, il ne faut pas croire que les gens qui manquent de temps sont hors de votre portée. Il faut leur indiquer plutôt qu’ils sont les bienvenus, que vous partagez leurs intérêts et qu’ils ne perdront pas leur temps en vous côtoyant.

Developpez votre auditoire

Partagez ce billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>