Les suggestions de Michelle Blanc pour le marché des arts

La consultante, conférencière et auteure en commerce électronique et marketing Internet, Michelle Blanc, était l’invitée du Forum des arts et de la culture du Regroupement artistique francophone de l’Alberta (RAFA), le 9 juin dernier, à Edmonton. Elle y faisait une présentation sur Le Web et les médias sociaux pour le marché des arts. Voici ce que j’ai retenu de son allocution, pertinente et divertissante à souhait :

  • Michelle a parlé de l’approche adoptée par un festival pour exhorter ses publics à répandre la bonne nouvelle à son propos : « Bienvenue à notre spectacle ! Nous vous invitons à minimiser le son et la luminosité de vos téléphones intelligents et à prendre toutes les photos et les vidéos que vous voudrez. N’hésitez pas à partager celles-ci sur vos médias sociaux et à inviter vos amis à venir eux aussi voir les excellents artistes de notre festival. » Source : Zoofest
  • Les médias sociaux sont au nombre des innovations technologiques qui ont marqué l’évolution des communications, en passant par l’invention de la presse de Gutenberg et l’apparition de la télévision.
  • Les investissements publicitaires dans le numérique sont en hausse en comparaison aux publicités dans les médias traditionnels (journaux, magazines, radio et télé).
  • Ajourd’hui, ce sont les consommateurs qui décident de la vie ou de la mort d’un produit.
  • En matière de design de sites Web, mieux vaut une bonne idée instinctive qu’une excellente idée qui arrive trop tard.
  • Michelle recommande l’utilisation du programme WordPress pour construire votre site. Accompagnez vos photos de textes explicatifs. Les textes permettent au public de vous repérer sur Google.
  • Achetez un nom de domaine qui vous appartient.
  • Attention ! Le Web, c’est du travail !
  • Google, Facebook et Twitter sont au cœur des médias sociaux. La moyenne d’âge des utilisateurs de Facebook se situerait à 42 ans. Michelle est critique de ce média social qui carbure aux interactions. Celles-ci ont un impact sur votre visibilité. Si vous l’employez, créez du contenu cliquable. Par ailleurs, il semble que 72 % des utilisateurs de Twitter ont aussi un blogue. En passant, le blogue est le roi des médias sociaux. Il vous appartient, est relativement libre de contraintes et peut alimenter vos autres médias sociaux.
  • Qu’est-ce qui pousse les gens à s’intéresser aux arts en ligne ? Dans l’ordre : 1) Les bienfaits émotionnels qu’ils retirent de leur consommation ; 2) La valeur qu’ils y attribuent (retour sur l’investissement) ; 3) L’identité personnelle qu’ils se forgent au contact des arts ; 4) La dimension sociale des arts (être là où ça se passe).
  • Attention au narcissime en ligne ! Parlez moins de vous et plus de ce que vous aimez. Devenez votre sujet. Humanisez-vous.
  • Rechechez en ligne la présence d’artistes qui œuvrent dans votre discipline, votre genre, votre niche, qu’il s’agisse de sites Web, de forums, de groupes Facebook ou Twitter, etc. C’est une façon de vous tenir au courant de ce qui se passe et de vous faire connaître (et possiblement d’accroître vos ventes).
  • On brasse des affaires avec des gens. Trouvez des points d’interaction avec eux. Soyez ouverts aux communications bidirectionnelles, aux éloges et aux critiques.
  • Votre premier atout de vente : votre passion. Elle est vendable. Elle est partageable.
  • Vous êtes créatifs. Apprenez des succès et des erreurs des autres.
  • Le Web est un défi pour vous ? Faites appel aux jeunes. Ils ont un instinct pour ça.
  • Dotez-vous d’une infolettre. C’est un outil qui vous permet de rester en contact avec vos clientèles. Redirigez-les vers votre blogue ou votre site Web. Insérez-y un appel à l’action.
  • Suivez ceux et celles qui vous suivent sur les médias sociaux.
  • Soyez fins avec tout le monde. Vous ne savez pas qui peut influencer une autre personne en votre faveur.
  • L’argent dans le domaine des arts n’est pas dans la création intellectuelle ou artistique, mais dans les produits dérivés. Par exemple, un artiste en chanson-musique sort un nouvel album. Ce dernier est disponible en ligne, sur CD, sur disque de vinyle, en format simple ou double avec du matériel exclusif, etc. Sans oublier les t-shirts, casquettes et tasses qui permettent aux gens d’afficher leur affection pour vous.

Autre chose à ajouter, Michelle ?

Developpez votre auditoire

Partagez ce billet

Cet article a 4 commentaires

  1. Michelle Blanc

    WOW, quel beau compte-rendu :-) Difficile d’ajouter autre chose sauf peut-être un MERCI de ton attention :-)

    • denis

      De rien !

    • Mireille Lavoie-Beaupre

      si je suis poche je mets pas de S…mais ‘vous êtes poche’…ça en prend tu un? Sans blague, c’est sur mon mur pour me rappeler que j’ai ben du chemin à faire!!!! Merci Michelle et Denis pour cet excellent compte rendu!

Répondre à Michelle Blanc Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>