3 questions auxquelles vous préférerez ne pas répondre

L’experte américaine en engagement du public envers les arts, Colleen Dilenschneider, a identifié trois questions auxquelles les organismes artistiques évitent de répondre.

  1. Qu’est-ce que les gens apprécient de vous (au lieu de ce que vous aimeriez que les gens apprécient de vous) ? On peut présumer ce que les gens pensent de nous. Il suffit de l’inventer. Colleen croit que le milieu artistique a tendance à projeter ses réflexions sur le public au lieu de s’intéresser à ce qu’il pense vraiment. Elle suggère aux organismes de se rabattre sur leur mission (raison d’être), au rôle qu’ils peuvent jouer pour instruire et divertir les gens en leur offrant des expériences artistiques captivantes. Pour y parvenir, les organismes doivent poser de vraies questions et obtenir de vraies réponses au lieu de se fier à des suppositions.
  2. Pourquoi certaines personnes refusent-elles de vous appuyer, de vous visiter (au lieu de pourquoi pensez-vous que des gens vous ignorent) ? Vous avez intérêt à écouter les gens qui ne vous fréquentent pas. Les perceptions que le public entretient à votre égard sont importantes. Méconnaître vos publics ne peut que vous nuire. Par exemple, vous pourrez difficilement rajeunir votre clientèle si vous ne changez pas vos approches auprès de ce public cible. Pour le courtiser efficacement, vous devrez faire preuve de plus de transparence, personnaliser vos actions et établir de véritables rapports avec lui. Vous ne pourrez vous contenter de raccourcis ou de mesures symboliques (ex., simplement réduire le coût de vos billets).
  3. Comment pouvez-vous adopter un modèle d’affaires durable (et non que pouvez-vous ajouter à votre modèle courant pour le rendre plus performant) ? Le milieu artistique n’aime pas parler d’affaires, mais les organisations qui y œuvrent et qui veulent assurer leur existence doivent y songer afin de poursuivre leur mission. Penchez-vous sur vos sources de revenus et adoptez une stratégie de tarification réaliste. Investissez dans des programmes et des approches qui vous amèneront de nouveaux clients.

Colleen conclut son billet en rappelant à ses lectrices et à ses lecteurs que le monde change et que le milieu artistique doit s’adapter. Il doit aller au-delà des présomptions et adopter des solutions réfléchies basées sur des faits.

Répondez aux questions difficiles et vous assurerez la pertinence et le développement continus de votre organisation.

Developpez votre auditoire

Partagez ce billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>